• HDN Academy

Football - Etudes : Le développement d’un jeune joueur de football

Dernière mise à jour : 12 juil.


Je me présente tout d’abord à vous. Je m’appelle Steven Gaillot. Je viens d’avoir 22 ans et je suis éducateur au Football Club de Langlade. J’encadre la section football à l’HDN Academy.

Passionné de football depuis mon plus jeune âge j’ai souhaité rapidement m’orienter professionnellement dans ce domaine. C’est donc avec grand plaisir que je vais répondre à vos questions mais surtout au thème abordé qui est celui du développement d’un jeune joueur de football. L thème étant large je vais essayer de donner mon point de vue sur la question tout en vous donnant des données importantes à prendre en compte.

Pour commencer, le développement d’un jeune joueur de football se fait dès son plus jeune âge. C’est donc pourquoi il est important de faire progresser les jeunes joueurs dès les premières catégories, tout en conservant le plaisir chez chaque enfant, car c’est pour moi le critère le plus important pour aider à la progression. Il est donc essentiel que le jeune joueur commence tôt afin d’intégrer les gestes ainsi que les comportements principaux du footballeur (surfaces du pied à utiliser ; mobilité et gestuelle ; esprit d’équipe ; respect des règles etc.) mais aussi que les éducateurs apportent ce dont ils ont besoin dans chacune de leur catégorie pour combler les lacunes et les faire progresser d’année en année sans brûler les étapes.


En second lieu, cela ne tient qu’à moi mais je suis persuadé que pour qu’un enfant s’épanouisse et progresse il lui faut un équilibre vital (famille, amis, scolarité, sport) , une stabilité qui lui permettra d’être en pleine possession de ses moyens dans n’importe quel domaine qu’il abordera. Par là, je veux dire qu’il ne faut pas qu’il délaisse un domaine plus qu’un autre, le scolaire et le football vont ensemble. Un enfant qui s’épanouit dans les deux domaines progressera plus rapidement et sera plus apte à répondre aux demandes de l’éducateur.

J’ai pu constater que beaucoup d’enfants ne sont pas en pleine activité car leurs pensées vont soit vers l’entrainement quand ils sont à l’école ou bien à l’inverse aux devoirs à réaliser lorsqu’ils sont à l’entrainement, c’est donc pour moi une donnée très importante à prendre en considération pour le bien être de l’enfant ou du jeune adolescent pour qu’il s’épanouisse totalement dans l’activité qu’il réalise et vivre le moment présent.

Dans un troisième temps, nous allons parler de l’entrainement et des facteurs à prendre en compte pour aider à la progression d’un jeune footballeur. Ma jeune expérience ne me permet pas d’avoir une vision poussée sur la question, mais j’estime que la répétition est la clé pour progresser, répéter les gestes techniques, développer la motricité, et accentuer le travail tactique. Cela est primordial pour acquérir les connaissances et créer ainsi des automatismes chez le jeune joueur. Il est donc important qu’il réalise, enregistre, et répète les gestes jusqu'à ce que cela devienne naturel pour lui de les appliquer au moment venu. L’implication, l’application et la rigueur du jeune footballeur sont donc des facteurs importants pour la progression puisqu’ils entraînent la régularité dans ses performances. De plus, le jeune footballeur va connaître des évolutions importantes telle que la croissance, à prendre en compte. Pour un jeune footballeur le pic de vélocité de croissance (PVC) va surgir entre 12 et 16 ans. C’est donc une étape primordiale pour lui mais surtout pour les éducateurs car le corps grandit (muscles, articulations, os,) et se fragilise et sa façon de l’utiliser aussi. La coordination est souvent modifiée et cela entraîne donc une perte de performance mais aussi des risques de blessures répétées si les charges de travail ne sont pas adaptées en plein pic. C’est une étape importante et presque décisive à anticiper dans la vie du jeune footballeur. Il ne faut donc surtout pas la négliger et bien adapter le travail et les charges dans cette période d’évolution physique et athlétique. Pour conclure, je pense donc que les facteurs évoqués sont d’une grande importance même si de nombreux autres éléments viennent jouer leur rôle dans la progression chez le jeune footballeur. J’ai essayé de vous apporter quelques éléments sur le sujet qui est assez large, mais je pense pour finir que le domaine le plus important reste la stabilité que ce soit chez l’enfant ou le jeune adolescent pour qu’il puisse s’épanouir pleinement et prendre un maximum de plaisir lorsqu’il profite de sa passion mais il est aussi à souligner que le rôle des éducateurs est fondamental et ces encadrants ont leur part de responsabilité dans le progression ou non de chaque jeune footballeur.

GAILLOT Steven

Educateur au Football Club de Langlade

69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout